Actualités

Recommandation concernant les projets fonciers, acquisitions de terrain ou de bien immobilier au Sénégal

Il est vivement recommandé à toute personne physique ou morale souhaitant procéder à l’acquisition d’un terrain ou d’une propriété construite, de prendre l’attache d’un conseil ou avocat, préalablement à la signature de tout acte.

La réglementation en vigueur protège les investisseurs lorsqu’elle est respectée, mais ce n’est pas toujours le cas. Une vérification des documents par un spécialiste est donc vivement recommandée.

mercredi 9 octobre 2013 :

Actualités/Sécurité des Personnes

Ville de Dakar : de récentes agressions, dont certaines avec violence, sur la route de la Corniche Ouest ou Grande Corniche, particulièrement dans le secteur des Mamelles, et dans certains quartiers comme celui de Ouakam doivent vous inciter à redoubler de prudence et à suivre les conseils suivants applicables de manière générale en ville :
-  en voiture, verrouillez vos portières et fermez les vitres de votre véhicule de jour comme de nuit (enclenchez la fermeture des portes dès que vous êtes dans votre véhicule)
-  ne laissez pas en évidence d’objets pouvant attirer la convoitise (sacs à main, porte-documents … qui peuvent être placés dans le coffre ou sous un siège)
-  avant de monter ou descendre de véhicule ou si vous êtes obligé(e) de vous arrêter pour une raison impérative (ex. crevaison), vérifiez avant de descendre qu’il n’existe pas de danger immédiat (une ou des personnes en attente manifeste).

Pour les conducteurs de 2 roues, le danger sur la Grande Corniche peut se révéler plus important avec des obstacles jetés en travers de la route (ex. tronc d’arbre), afin de les contraindre à s’arrêter pour les dépouiller de leur moyen de locomotion et de leurs objets personnels (portefeuille, argent, montre…) :
-  roulez prudemment pour avoir une vue plus large de votre environnement immédiat (abords de la corniche, obstacles, personne(s) en attente…)
-  évitez de vous arrêter
-  bifurquez ou faites rapidement demi-tour si vous constater la présence d’un obstacle.

La grande corniche est aussi connue pour être le théâtre d’agressions de piétons ou de coureurs à pied à partir de la tombée de la nuit. Il convient donc d’éviter de se déplacer à pied sur cet axe de nuit, a fortiori seul(e).

En cas d’agression, n’esquissez aucun geste de défense ou attitude agressive susceptible de déclencher des réactions violentes. Votre vie est plus précieuse que vos valeurs.

Lorsque vous êtes hors de portée des agresseurs, recherchez des secours, portez plainte auprès des autorités de police locales et consultez un médecin en cas de nécessité.

Informez de cette plainte le Consulat général de France qui assurera un relais supplémentaire (permanence 77.569.54.66 ou 77.639.93.59). Prévenez-le pour l’informer de façon précise des circonstances et modalités de l’agression. C’est notamment sur le fondement de vos témoignages que ses fiches sont actualisées sous "Conseils aux voyageurs" consultables sur notre site (http://www.ambafrance-sn.org/Actualites,1317) et celui du ministère des Affaires étrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/senegal-12357/) et que les autorités locales sont sensibilisées par nos soins aux problèmes d’insécurité sur certains axes.

vendredi 27 septembre :

Conseils aux voyageurs : Pénurie d’Eau - Risques sanitaires

En raison de la pénurie d’eau qui sévit actuellement dans certains quartiers de Dakar, il convient de veiller scrupuleusement à la qualité de l’eau que vous consommez ainsi qu’aux eaux de lavage des aliments crus, glaces et glaçons.

Il vous est recommandé de :

- consommer de l’eau minérale en bouteille capsulée ; de l’eau bouillie (au moins 15 mn) ; de l’eau filtrée ; de l’eau traitée (au choix, selon les besoins : Aquatabs (1 comprimé/litre, attendre 30 mn avant de consommer l’eau) ; Hydroclonazone (1 cp/l, attendre 60 mn avant de consommer l’eau) ; Micropur forte (1 cp/l, attendre 30 mn avant de consommer l’eau ; eau de javel à 12° Chl (3 gouttes/litre, attendre 60 mn avant de consommer l’eau).

- ne pas consommer d’eau que vous pourriez acquérir en dehors des circuits habituels.

- limiter l’eau douteuse aux applications ménagères

- se laver les mains avec des solutions hydroalcooliques si vous manquez d’eau. Ce produit est disponible dans les circuits commerciaux habituels (grande surface et pharmacie).

Les principaux risques sanitaires à court terme liés à l’eau sont généralement d’ordre infectieux. Ils proviennent de la présence de micro-organismes. Les effets sont généralement bénins (troubles digestifs, mycoses) mais peuvent s’avérer plus importants (hépatites, leptospirose, typhoïde, choléra, légionellose…). En cas de doute, consulter immédiatement votre médecin.


Vendredi 27 septembre 2013 :

Suite à l’accident intervenu hier soir sur le site de la station de Keur Momar Sarr, aucun retour à la normale ne peut être prévu ce jour sur le réseau de distribution d’eau de la ville de Dakar. Des informations complémentaires seront publiées sur le site de l’Ambassade dans le courant de l’après-midi.

Jeudi 26 septembre 2013 :

Message de l’Ambassadeur

L’ensemble des services de l’Etat suivent continûment la situation de pénurie d’eau à Dakar et coopèrent étroitement avec les autorités sénégalaises.

Selon les informations de première main dont ils disposent, les travaux en cours sur la conduite défectueuse à l’origine de la pénurie d’eau qui affecte les Dakarois devraient encore durer de 24 à 72 heures. Ceci, sous réserve toutefois que d’autres problèmes n’apparaissent pas pendant les réparations en cours, comme cela s’est produit à plusieurs reprises depuis l’interruption du service.

Il est par ailleurs recommandé d’éviter les rassemblements suscités par cette pénurie, à l’instar de ceux qui se sont produits ces derniers jours, notamment au carrefour des Mamelles et à Niary-Tally. D’autres manifestations pourraient également être organisées aujourd’hui.

Vendredi 8 mars :

Conseils aux voyageurs : Sécurité au Sahel

La menace d’attentat et d’enlèvement visant des Occidentaux s’accroît dans la zone sahélienne mais aussi dans les pays limitrophes. Il est fortement recommandé d’éviter de s’exposer inutilement à des risques et d’être vigilant en toutes circonstances. Au regard de la menace terroriste qui pèse sur la région, aucune zone ne peut plus désormais être considérée comme totalement sûre.

Il est par conséquent formellement déconseillé de se rendre dans les zones rouges au Mali, au Niger, en Mauritanie mais aussi dans l’ensemble des zones rouges des pays frontaliers (voir carte ci-dessous et fiches pays dans la rubrique Conseils par pays).

Les ressortissants français qui se trouveraient dans ces zones doivent savoir que leur sécurité et leur vie sont explicitement et directement menacées. Aucune personne, aucun groupe, aucune organisation ne peut prétendre garantir leur sécurité.

Compte tenu de l’impact régional de la situation sécuritaire au Mali, il est tout particulièrement demandé aux Français d’adopter la plus grande prudence en se référant aux indications figurant dans les Conseils aux voyageurs propres à chacun des pays de la couronne sahélienne, y compris les pays frontaliers en vigilance normale (couleur jaune).

Consulter la rubrique Conseils aux voyageurs (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/#Afrique) propres à chacun des pays voisins du Sénégal avant tout déplacement.

JPEG

Conseil aux voyageurs : sécurité des personnes

Jeudi 21 février 2013 :

La criminalité au Sénégal demeure à un niveau raisonnable par rapport à beaucoup d’autres grandes capitales. Ceci peut conduire parfois à des comportements négligents, qui augmentent considérablement le risque d’agressions ou les conséquences de celles-ci.

Les actes criminels sont principalement orientés contre les biens, phénomène en croissance depuis la dernière décennie qui s’accompagne parfois de violences physiques. Ils sont souvent liés à la précarité de la situation socio-économique et parfois à la consommation de drogues. L’approche des grandes fêtes (Tabaski notamment) marque souvent une recrudescence des agressions.

Il est donc recommandé de ne pas porter d’objets de manière ostentatoire (bijoux, sacs, …), qui pourraient attirer l’attention des voleurs à la tire et des pickpockets (actifs notamment en centre-ville et lors des rassemblements à caractère culturel ou politique), et de s’abstenir de circuler en voiture vitres ouvertes et portes non verrouillées (risque de vol des objets déposés sur le siège passager). Des agressions à main armée (généralement à l’arme blanche) interviennent de temps en temps. A Dakar, la grande corniche est particulièrement connue pour être le théâtre d’agressions régulières de piétons à partir de la tombée de la nuit. Il est conseillé de n’esquisser aucun geste de défense ou attitude agressive susceptible de déclencher des réactions violentes.

La prudence doit être aussi de mise dans les lieux touristiques (Saly, Lac rose…), où les agressions ne sont pas rares, certaines avec violence.

En cas d’agression et/ou de vol :

- portez plainte auprès des autorités de police locales
- faites constater par un médecin les blessures éventuelles en résultant
- informez de cette plainte le Consulat général de France qui assurera un relais supplémentaire (Permanence 24/24 : 33 839 51 00)

Dernière modification : 28/01/2016

Haut de page