Avant-première de la série Wara à l’institut français, mercredi 4 novembre 2020

Seul le prononcé fait foi.

Mesdames et Messieurs,
Cher amis,

Bienvenue à l’Institut français de Dakar. Je suis très heureux de vous accueillir ici ce soir dans ce lieu de rencontre, de partage, de culture, trop longtemps resté fermé à son public à cause de l’épidémie de Covid. Nous travaillons avec les autorités sénégalaises à sa réouverture en tout sécurité. Merci à cet égard de respecter strictement les gestes barrières.

Je voudrais, avant tout, saluer nos partenaires sénégalais, les représentants de l’OFNAC et du ministère de la Justice, les partenaires techniques et financiers, les professionnels de l’audiovisuel, et notamment toute l’équipe de production qui a travaillé sur la série Wara, dont nous allons découvrir ce soir le premier épisode en avant-première.

Cette soirée est l’occasion de mettre en avant le projet Bruits de tambours, qui est le fruit d’une belle coopération franco-sénégalaise.

L’initiative en revient à l’ONG RAES, qui a développé une expertise reconnue dans la région sur tous les grands sujets sociaux, l’éducation, la santé, la citoyenneté et ce qu’il est convenu d’appeler aujourd’hui l’inclusion sociale.

C’est en effet un enjeu pour toutes les démocraties aujourd’hui que de promouvoir des formes innovantes de participation citoyenne, de permettre en particulier aux jeunes et aux femmes de davantage s’impliquer dans la vie de la Cité, ainsi de conforter les institutions publiques et les équilibres démocratiques.

RAES a su, pour mener à bien ce projet, s’entourer des partenaires institutionnels et associatifs sénégalais les plus enthousiastes et les plus pertinents. La table-ronde qui précède la diffusion de la série permettra de restituer ce projet dans toute son originalité et toute sa complexité.

Mesdames et Messieurs,

Ce projet innovant a pu voir le jour grâce à la mobilisation d’un grand nombre d’acteurs français de la culture et de la coopération, que je voudrais remercier ce soir. Ce projet n’aurait pas ainsi vu le jour sans :

- un financement à hauteur de 1M€ par l’Agence française de développement ;

- la diffusion du feuilleton radiophonique Dianké sur les antennes de RFI ;

- la diffusion à compter du 7 novembre de la série Wara sur les antennes de TV5Monde, qui a coproduit ce programme télévisé ;

- un soutien à la formation des scénaristes par l’opérateur médias CFI ;

- l’appui de l’ambassade de France à la campagne digitale de valorisation des contenus.

C’est donc l’ensemble des acteurs français du secteur qui s’est mobilisé pour soutenir les efforts de nos partenaires. C’est un remarquable travail d’équipe qui mérite d’être salué ce soir.

Chers amis,

Pour conclure, on ne soulignera jamais assez, je crois, et c’est aussi l’ancien ambassadeur de France auprès de l’UNESCO qui parle, l’importance de la culture, du respect des droits humains, de la gouvernance démocratique et de l’éducation au service de la paix et du développement.

Ne nous trompons pas, sous les dehors ludiques d’une série télévisée et d’un feuilleton radio, ce sont ces thèmes essentiels au renforcement du lien social et au ciment de nos sociétés que le projet Bruits de tambours promeut.

La directrice du RAES, à qui je vais céder la parole, nous dira certainement ce que sont les prochaines étapes et ses projets pour l’avenir.

Sachez que la France sera toujours présente, aux côtés de ses partenaires sénégalais, pour défendre ces valeurs cardinales d’ouverture, de solidarité et de partage. Ces valeurs sont, aujourd’hui plus que jamais, nécessaires dans le monde si tourmenté qui est le nôtre.

Je vous souhaite une excellente soirée./.

Dernière modification : 05/11/2020

Haut de page