Bilan du Forum Security Days

Dakar a accueilli la 3ème édition des “Security Day” les 15 et 16 mars 2016.
Ce forum, organisé pour la première fois avec la participation du CEIS (Compagnie Européenne d’Intelligence Stratégique) et de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) a réuni experts militaires, civils, décideurs IT, chefs d’entreprise, industriels et utilisateurs finaux.

Plus de 600 visiteurs, une délégation de 6 entreprises françaises accompagnée par Business France et près de 60 rendez-vous B2B se sont tenus en marge des panels et conférences consacrés aux aspects et enjeux critiques de la cyber-sécurité.

L’Afrique de l’Ouest en général, et le Sénégal en particulier, représente une terre quasi-vierge en matière cybernétique. Si un véritable enjeu d’éducation du marché a été soulevé, la présence dans la capitale sénégalaise de nombreuses filiales d’entreprises internationales, organisation non-gouvernementales et institutions de rang mondial constituent une niche, à l’avant-poste de la démocratisation de ces sujets.

L’impulsion et l’appui important des structures étatiques seront également déterminants pour le développement de ce marché. Le partenariat noué entre l’ANSSI et l’ADIE (Agence De l’Informatique de l’Etat du Sénégal) prend à cette occasion tout son sens.

Parmi les réalisations, nous pouvons noter les annonces du ministre de l’Intérieur sénégalais :

1. Création d’une plateforme de lutte contre la cybercriminalité au sein de la Direction Générale de la Police Nationale
2. Création d’équipes transfrontalières de lutte pour un impact régional
3. Partenariat entre ANSSI et ADIE pour la compréhension et le partage des bonnes pratiques nationales en matière de Sécurité des Systèmes d’Information.

Le sérieux de l’organisation du forum ainsi que la pertinence des B2B ont été salués par l’ensemble des participants. Le défi des prochaines éditions sera le renforcement de la mobilisation d’autres délégations ouest-africaines.

Le contexte de la tenue de ce forum est également à rappeler : attentats multiples au Mali, Burkina-Faso et Côte d’Ivoire ainsi qu’un activisme des réseaux djihadistes sur la toile.

Cet environnement complexe positionne le Security Day comme un évènement numérique de référence en devenir pour l’Afrique de l’Ouest.

Dernière modification : 24/03/2016

Haut de page