Cérémonie de remise des diplômes du baccalauréat 2021, Dakar, Mercredi 30 juin 2021

Seul le prononcé fait foi.

Mesdames et messieurs les Conseillers Consulaires,
Monsieur le Consul Général, cher Didier,
Monsieur le Proviseur, cher Alain,
Monsieur le président du Jury,
Mesdames et Messieurs, Chers bacheliers,

Félicitation tout d’abord à la promotion 2021 !

Ce soir, c’est l’heure des congratulations pour toutes celles et tous ceux d’entre vous qui ont obtenu le baccalauréat mais aussi pour toutes celles et tous ceux qui vous ont soutenu, accompagné, conseillé, à commencer bien sûr par vos familles, vos enseignants, l’équipe de direction du lycée.

C’est un moment important, un moment charnière dans une vie, un moment de célébration tout autant qu’un moment de partage, un rite de passage. Vous le méritez grandement, ce moment, car le baccalauréat vient couronner votre parcours scolaire, et vous donne accès à l’enseignement supérieur.

C’est la fin d’une belle et exigeante aventure, perturbée ces deux dernières années par les contraintes sanitaires, comme l’a rappelé votre proviseur.

Vous avez connu, encore une fois, les cours à distance, les mesures barrières, le protocole sanitaire, l’incertitude et puis, dans un tout autre registre, cette nouvelle forme du baccalauréat, avec l’arrivée du grand oral, pour lequel il a fallu vous préparer, vous adapter, vous entraîner. De nouvelles épreuves, déroutantes pour certains, stimulantes pour d’autres mais assurément un avant-goût pour tous du monde de l’enseignement supérieur et de votre future vie professionnelle.

Vous pouvez être fiers, en tout cas, d’avoir surmonté les examens, le doute et la pression. Avant de troquer votre vie de lycéen pour votre vie d’étudiant, nous voilà tous réunis, une dernière fois avant le départ, pour célébrer votre succès.

Je sais que chacune et chacun d’entre vous a vécu ses années « mermoziennes » à sa manière. Je sais qu’il y a autant d’histoires que de bacheliers en face de moi.

On dit cependant que les années lycéennes font partie des plus belles années de la vie. Retenez-en le meilleur :

- les apprentissages, les méthodes de travail, la rigueur, le sens de l’effort, la discipline, le plaisir aussi, celui d’apprendre et de découvrir ;
- l’exigence, l’excellence, le courage, des valeurs que ce lycée promeut et que vous représentez : je pense notamment aux deux élèves qui ont été sélectionnés pour la Bourse de l’Excellence Major et que je félicite tout particulièrement ;

- les rencontres, les amitiés que vous avez pu lier, le bon temps passé, autant dans les salles de classe qu’en dehors ;

- les moments riches que vous avez pu vivre mais aussi tous les projets que vous avez pu expérimenter dans cet établissement. Je pense aux engagements citoyens que certains d’entre vous ont pris ces dernières années et que je salue.

Je pense notamment aux participants d’Ambassadeurs en Herbe, aux trois lauréates du projet Alimenterre à qui j’ai remis leur prix hier à la Résidence de France, aux Olympiades des matières ainsi qu’à tous les projets culturels, sportifs, solidaires que vous avez portés.

Mesdames et Messieurs,

Le lycée Mermoz et le réseau de l’AEFE auquel il appartient défendent et illustrent des valeurs d’humanisme, d’ouverture d’esprit, de curiosité intellectuelle et je suis sûr, chers élèves, que vous emporterez ces valeurs avec vous. Je vous invite à ne pas les oublier et à les transmettre à votre tour.

Que ces années passées dans ce lieu multiculturel, que vos différents enseignements et engagements soient une force pour tout le reste de votre parcours. Puissiez-vous garder en vous tout ce que vous avez appris ici : le respect, la fraternité, la générosité, l’honnêteté, et l’utiliser pour lutter contre l’individualisme, l’intolérance ou l’injustice.

Vous êtes cette génération qui devra relever les défis du monde de demain.

Je pense à la lutte contre les inégalités, à l’accès à la santé, à la protection de l’environnement, à l’éducation pour toutes et tous ainsi qu’aux multiples défis de la stabilité du monde d’aujourd’hui. Ces défis sont immenses, mais vous êtes armés pour les relever. Vous en aurez, vous en avez déjà, avec nous et après nous tous, la responsabilité.

Vous voilà désormais prêts à découvrir le monde de l’enseignement supérieur, disséminés aux quatre coins de la planète. Je suis bien conscient des difficultés que vous avez pu rencontrer avec Parcoursup, du stress que connaissent certains qui sont encore dans l’attente de résultats, de classement, d’affectation.

Je suis bien conscient des joies des uns et des déceptions des autres pour vos vœux d’orientation. Mais gardez à l’esprit qu’en l’occurrence, aucun choix et aucune décision ne sont jamais définitifs et qu’il ne faut jamais renoncer.

Vous aurez toujours l’occasion de tenter à nouveau, de vous réorienter et de trouver, au bout du compte, ce qui conviendra le mieux à vos aspirations personnelles. Et vous verrez que, souvent, plutôt que la ligne droite, c’est le chemin de traverse qui est le plus enrichissant. Il faut aussi savoir, comme disait François Mitterrand, « donner du temps au temps ».

Vous êtes à l’âge où tout est possible. Alors si je peux vous donner un dernier conseil : faites vos propres choix, expérimentez, essayez, au risque de vous tromper, et réessayez, si vous avez échoué. Croyez en vos ambitions, croyez en vous et ne vous soumettez pas à des décisions que vous prendriez par facilité, par manque de confiance, par déférence ou par découragement.

Les études ne sont pas, et ne doivent pas être une voie toute tracée, mais une multitude de chemins à explorer, une multitude de sujets à défricher, une multitude de livres à lire, une multitude de rencontres à faire. Gardez toujours intacte l’envie de réussir bien sûr mais surtout celle de découvrir, d’apprendre et de comprendre.

Encore une fois, félicitation à toutes et à tous. Je vous souhaite une très agréable soirée et de très belles vacances./.

Dernière modification : 02/07/2021

Haut de page