Entretien avec le Chef Amy Ndiaye

Entretien avec le Chef Amy Ndiaye, qui proposera son dîner Good France dans le restaurant La Caravelle à Nianing

JPEG

Souriante et extrêmement joviale, Amy Ndiaye n’en est pas moins une battante très déterminée. Formée en école hôtelière au Sénégal avec des programmes et des supports de cours qui donnaient une grande place à l’art culinaire français, Amy Ndiaye cuisine avec l’envie de promouvoir la créativité sénégalaise et le savoir-faire de son pays. Adepte d’une cuisine saine et de qualité, elle aime mettre en valeur les parfums des produits sénégalais dans un esprit de raffinement.

1) Comment vous est venu le goût de la cuisine ?
Le goût de la cuisine m’est venu toute petite. A l’école primaire, après la classe, j’étais obligée de rentrer vite à la maison pour préparer le repas de mes jeunes frères avant de repartir vers l’école avant l’heure des cours. J’étais la seule fille de ma maman. Et c’est devenu une passion avec la volonté d’allier le plaisir du goût et le bien-être du corps.

2) Comment qualifieriez-vous votre cuisine ?
Notre cuisine est une cuisine de bons produits, de produits locaux et de saisons que je choisis avec soin. C’est une cuisine saine. J’aime que mes plats respectent un équilibre nutritionnel. Je ne cuisine ni trop salé, ni trop sucré, ni trop gras. J’apporte aussi un soin particulier au visuel, à la présentation. Mais c’est surtout une cuisine de goût, de parfums.

3) Avez-vous des produits de prédilection ?
J’aime travailler avec des légumes comme les asperges, les artichauts. J’aime évidemment cuisiner les produits de la mer, poissons et crustacés, qui sont la richesse de notre pays. J’ai aussi un petit faible pour le laurier et le basilic.

4) Quelle est votre plus grande fierté professionnelle ?
Ma participation à un salon de tourisme organisé à Dakar en 2010 avec plus de 800 couverts.

5) Pourquoi vous avez choisi de participer à l’opération Good France ?
Le nom d’Alain Ducasse a clairement attiré mon attention parce que son travail est une source d’inspiration pour moi. Surtout cet évènement, c’est un énorme challenge personnel, un moyen de m’évaluer. J’espère aussi que ça va me permettre de faire de belles rencontres, d’échanger et de découvrir d’autres tours de main.

6) La gastronomie française, ça évoque quoi pour vous ?
C’est un art réputé dans le monde entier, une cuisine d’une qualité exceptionnelle. Ce qui me frappe c’est aussi son évolution constante, sa capacité, grâce à des chefs inventifs, à se diversifier et à surprendre pour la satisfaction du plus grand nombre.

7) La gastronomie française au Sénégal, ça donne quoi ?
Le Sénégal, particulièrement riche de la diversité de ses ressources halieutiques, a la réputation d’offrir la meilleure cuisine d’Afrique de l’Ouest. La gastronomie française contribue à apporter du raffinement dans notre cuisine, influence positivement sur l’importance du choix des produits.

8) Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez ?
C’est avant tout la difficulté de trouver certains produits mais c’est aussi le manque d’ustensiles de cuisine.

9) Des projets, des souhaits pour l’avenir ?
Ouvrir un restaurant d’une très grande renommée dans mon département, qui est très touristique, avec l’objectif d’y proposer une gastronomie franco-sénégalaise. Je vais aussi continuer à participer à des événements comme Good France ou à des concours pour éprouver mes capacités et avoir la chance, peut-être, de côtoyer des personnalités du monde culinaire et des chefs étoilés.

Dernière modification : 17/03/2015

Haut de page