Forum FastDev de Dakar, bilan et perspectives

Du 22 au 24 février a eu lieu, à Dakar, le premier Forum africain de la science et de la technologie pour le développement (FastDev), initié par le Groupe Inter académique pour le Développement en collaboration avec l’Académie Nationale des Sciences et des Techniques du Sénégal (ANSTS). Le Premier ministre Mahammed Boun Adballah Dionne et Son Excellence l’Ambassadeur de France au Sénégal Jean Felix-Paganon étaient présents à l’ouverture du forum.

Ce premier FastDev sur le thème de « l’emploi des jeunes et de la nécessaire co-construction des enseignements-formations et des entreprises ». La question de l’emploi des jeunes est au cœur des enjeux de développement de tous les pays africains.

L’emploi des jeunes dépend de leur formation professionnelle qui en est le préalable indispensable. Les enseignements et les formations qu’ils reçoivent doivent donc être tournés vers leur emploi futur.

A travers ce forum, l’ambition du GID est de mobiliser tous les savoirs indispensables pour contribuer à un véritable co- développement euro-africain. Ce co-développement est considéré par le GID comme une stratégie de développement mutuel. L’éducation par exemple, qui est l’un pilier du développement, exige des prérequis qui touchent à la santé des enfants à leur nutrition.

4 sessions thématiques animées par des membres des Académies des Sciences présentes étaient organisées :

Les participants venaient de 24 pays différents dont 21 pays africains dont le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Burkina, le Bénin ou encore le Nigeria :

- les réalités actuelles de l’emploi des jeunes
- la co-construction des enseignements-formations et des entreprises pour une meilleure employabilité des jeunes
- La formation et le Secteur informel comme facteurs essentiels de développement économique et d’emplois
- Repenser les politiques de coopération euro-africaines dans le domaine de la formation professionnelle et de l’emploi

Dernière modification : 29/02/2016

Haut de page