Lancement de Citylab, 4 février 2020

Discours prononcé par l’Ambassadeur Philippe Lalliot à l’occasion de la cérémonie de lancement de Citylab, le 04 février 2020.

Seul le prononcé fait foi.

Mesdames et Messieurs,
Cher amis,

Je voudrais, tout d’abord, remercier Eiffage et les organisateurs de cette soirée de lancement du Citylab. C’est un autre bel exemple de la RSE d’Eiffage au Sénégal et de son engagement en faveur du développement des entreprises et de la ville durable, dans le prolongement de la belle initiative Sekoya.

Ce thème de la ville durable est une priorité de l’ambassade de France. Ce sera le thème central du sommet Afrique-France 2020 qui aura lieu à Bordeaux du 4 au 6 juin.

L’objectif de ce Sommet est de faire se rencontrer les expériences françaises et africaines et de déboucher sur de nouveaux partenariats entre des projets, d’une part, et des solutions techniques et financières, d’autre part. Ce Sommet Afrique-France 2020 réunira, dans la « Cité des Solutions », plus de 500 entreprises françaises et africaines, environ 15 000 acteurs de la ville durable, plus de 1000 entrepreneurs africains, dont de nombreux issus du Sénégal.

Cette Cité des Solutions, composante intégrale du Sommet, sera organisée sous la forme d’une ville avec 6 quartiers thématiques, respectivement dédiés aux infrastructures et services essentiels, à la mobilité, à la santé, à l’éducation et à la formation, à l’accès à des produits agricoles et agroalimentaires sains, au sport et à la culture, autour d’un quartier central pour « financer et structurer son projet ».

Mesdames et Messieurs,

Je suis particulièrement heureux que Citylab s’inscrive dans cette logique et contribue à faire émerger des solutions en vue du Sommet de Bordeaux et d’accompagner ensuite les projets qui y auront émergé.

Mais la ville durable ne s’arrête bien sûr pas à Bordeaux ni au prochain mois de juin, aussi important soit ce rendez-vous. J’ai pu réaliser en 5 mois, depuis mon arrivée à Dakar, combien les enjeux de la ville durable sont importants à Dakar en particulier, et au Sénégal en général : mobilité, eau potable, assainissement, traitement des déchets, aménagement urbain, qualité de l’air, sécurité des approvisionnements en énergie, énergies propres, sans oublier toutes les problématiques autour de la ville intelligente.

Les enjeux sont immenses et l’Etat ne peut pas tout faire tout seul, même avec l’aide de partenaires techniques et financiers. Je veux saluer ici le rôle de l’AFD, en particulier dans l’assainissement et les transports publics (TER, BRT et les bus de rabattement). Il faut aussi un dialogue qui associe le public et le privé, les entreprises sénégalaises et les entreprises étrangères. C’est pour cette raison que l’ambassade a soutenu la création du réseau ville durable de Dakar (« RV2D »), une plateforme de dialogue assez unique dans son genre au Sénégal, qui regroupe les acteurs d’horizons divers dont je salue la présence ici ce soir, à commencer par Eiffage.

Je souhaite que l’ensemble de ces initiatives soit l’amorce, le prolongement, l’accélérateur de coopérations, de projets, de solutions pour faire avancer concrètement la ville durable au Sénégal. Bonne soirée à toutes et à tous./.

Dernière modification : 05/02/2020

Haut de page