Le PAISD fête ses 10 ans : le mot de l’Ambassadeur

Mot de l’Ambassadeur de France au Sénégal

A l’heure où l’Europe est confrontée à une crise migratoire sans précédent, la mobilisation d’une diaspora active et porteuse de développement dans son pays d’origine sera essentielle, en complément de la nouvelle impulsion de la politique de développement dans le domaine des migrations que consacrera le sommet de la Valette.

Le Programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement(PAISD) travaille depuis dix ans avec les Sénégalais de France sur le désenclavement, l’accès à l’eau, à la santé, à l’éducation, le développement économique de leurs régions d’origine. Dix ans d’engagement continu, ce n’est pas rien en politique de développement quand tant de modes s’imposent et perturbent le travail dans la durée !
Car le PAISD, c’est, depuis 2005, près de 30 M€ investis dans le développement des régions d’origine des migrants :


- 15,5 M€ investis par la France,

- 1,7 M€ investis par le Sénégal,

- 10,5 M€ investis par la Diaspora,

- 1,5 M€ de fonds autres levés par la diaspora.

Grâce à cette mobilisation croissante d’année en année, le PAISD a eu un impact visible et mesurable sur l’amélioration des conditions de vie quotidienne des populations, notamment celles de la vallée du fleuve Sénégal. Ces résultats ont l’heureuse conséquence de permettre aux habitants de ces régions d’envisager un avenir sur place.

Preuve en est : en 2015, la majorité des migrants qui font appel au PAISD pour créer une entreprise ne l’envisagent plus à Dakar, mais dans leurs territoires, perspective inenvisageable il y a encore cinq ans !

Ces résultats ne se limitent pas au territoire sénégalais. En France, le Programme travaille avec les membres de la diaspora engagés ou souhaitant s’engager dans le développement de leur région d’origine au Sénégal. Il les aide à faire émerger leurs idées, les accompagne dans le montage de projet et la recherche de partenaires en France, les présente à des élus locaux, les conseille pour se structurer. Tout ce travail mené par l’équipe de coordination auprès des associations de Sénégalais de France est un atout considérable pour nos deux pays :

- il contribue en France à renforcer le dynamisme associatif local, porteur de cohésion sociale et d’enracinement de l’excellence de notre relation bilatérale ;

- quand le résultat de tout ce travail se concrétise au Sénégal par la réalisation d’infrastructures sociales de base, par la création d’entreprises sources de richesses et d’emplois, par la mobilisation d’experts issus de la diaspora, cela encourage de nouvelles initiatives qui profitent à la fois à la France et au Sénégal.

Je tiens à remercier très sincèrement l’équipe du Programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement qui travaille aux côtés du coordonnateur, Directeur de la Coopération Technique, Papa Birama Thiam, qui a su relever le défi, et fait preuve d’un engagement sans faille depuis 10 ans.

L’Ambassade de France, à travers de nouveaux outils, va poursuivre son investissement auprès des régions d’origine des Sénégalais de France, au premier rang desquelles celles de la vallée du fleuve Sénégal et du sud du pays, afin de contribuer à l’émergence de cette zone confrontée aux défis qu’il nous faut relever ensemble : l’enclavement, la désertification, le manque d’eau, le changement climatique.

Les jeunes Sénégalais doivent pouvoir envisager leur avenir sur place et contribuer ainsi à la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent, qui considère la diaspora comme la 15ème région sénégalaise. La France, qui accueille une des plus importantes communautés sénégalaises au monde, prendra toute sa part pour l’associer à sa politique de développement.

Des diasporas solidement ancrées dans leur territoire d’accueil en capacité de se mobiliser au service du développement de leur pays d’origine, voilà un exemple dont nous voulons promouvoir le modèle. C’est tout le sens de ma tournée dans la vallée du fleuve Sénégal aux côtés des autorités sénégalaises en ce mois de novembre 2015.

Jean Félix-Paganon, Ambassadeur de France au Sénégal

JPEG - 3.2 Mo
Jean Félix-Paganon, Ambassadeur de France au Sénégal et Pape Birama Thiam, Directeur de la Coopération technique

Pour en savoir plus sur le PAISD, cliquez ici

Dernière modification : 13/11/2015

Haut de page