Le Service de Coopération et d’Action Culturelle

Le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) est le service de l’ambassade de France qui a en charge la coopération au développement. Sous l’autorité de l’Ambassadeur, le service participe à la définition des orientations de l’aide française au Sénégal et mène des actions de coopération dans de nombreux domaines (santé, éducation, environnement). Le SCAC assure également la gestion du réseau d’écoles à programme français.

LA COOPERATION

L’association de ces missions est le reflet de la volonté du ministère français des Affaires étrangères d’inscrire son action dans une double préoccupation de solidarité et d’influence, qui témoigne de la qualité exceptionnelle de la relation entre les deux pays, qu’il s’agisse du niveau de l’Aide Publique au Développement (APD) ou de la nature du partenariat franco-sénégalais. En effet, la France demeure le premier partenaire bilatéral du Sénégal, également premier bénéficiaire de l’APD française pour l’ensemble de l’Afrique sub-saharienne.

La coopération non gouvernementale

Mis en place fin 2005, le Pôle de la Coopération Non Gouvernementale (Pôle CNG) est une spécificité de la Coopération française au Sénégal. Il est l’expression d’une approche concertée et coordonnée entre les différents secteurs de la coopération non gouvernementale franco-sénégalaise : coopération avec la société civile, coopération décentralisée, développement solidaire et promotion du volontariat.

• Le pôle soutient les initiatives de la société civile, française et sénégalaise, au bénéfice des populations vulnérables. Ses principales missions sont : l’accompagnement des acteurs non gouvernementaux, le cofinancement de projets portés par des associations, des ONG ou des collectivités locales sénégalaises, visant l’amélioration des conditions de vie des populations défavorisées, et la promotion du volontariat comme outil de développement économique et social.

Dans le cadre de la coopération décentralisée, qui s’appuie sur une centaine de partenariats Sud-Nord, le ministère des Affaires étrangères cofinance des projets afin de soutenir les initiatives conjointes des collectivités locales françaises et sénégalaises.
Cet appui intervient dans le domaine de la gouvernance locale, de l’accès aux services publics de base et du développement économique local.

• Enfin, dans le cadre de leur coopération bilatérale, le Sénégal et la France reconnaissent aux Sénégalais établis en France un véritable rôle d’acteurs du développement économique et social dans leur pays d’origine. Dans ce cadre, le Pôle de la Coopération Non Gouvernementale apporte un appui financier au Programme d’Appui aux Initiatives de Solidarité pour le Développement (PAISD) mis en place par le gouvernement sénégalais au sein de la Direction de l’Assistance technique sénégalaise.

L’assistance technique

Tous secteurs confondus, la coopération est mise en œuvre à travers la mise à disposition d’une expertise technique (experts techniques bilatéraux, experts techniques multilatéraux et experts techniques régionaux) auprès des structures sénégalaises et des crédits d’intervention, en soutien aux projets de développement.

LES DIFFERENTS SECTEURS D’INTERVENTION DE LA COOPERATION
  • La gouvernance

Le SCAC apporte son concours à la consolidation de l’État de droit, notamment au travers de la mise en place d’un service public de qualité et de proximité au bénéfice des justiciables ; à la promotion de la gouvernance démocratique en renforçant la participation de la société civile dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques en matière de gouvernance. Dans le domaine de la gouvernance financière, la Coopération française participe au renforcement des administrations économiques et financières.

  • La santé et l’environnement

Le SCAC a une vocation régionale dans les secteurs de la santé et de l’environnement. Il développe, en outre, des actions conjointes avec les autres partenaires bilatéraux européens, avec la Délégation de l’Union européenne, comme avec les partenaires multilatéraux.
La coopération française au Sénégal et notamment le Pôle de la Coopération Non Gouvernementale (Pôle CNG), soutient des projets qui touchent aux questions environnementales : eau et assainissement, gestion des déchets, agriculture.

  • L’éducation

Le SCAC contribue à l’élaboration d’une stratégie de coopération entre le Sénégal et la France en matière de politique éducative et linguistique. En coordination avec l’ensemble des partenaires techniques et financiers, il joue un rôle de soutien, de conseil et d’accompagnement auprès des Ministères de L’Education, de l’Enseignement supérieur, de la Formation professionnelle, de la Jeunesse, des Sports.

  • Les médias

JPEG

LA COOPÉRATION FRANÇAISE EN QUELQUES CHIFFRES

- Près de 100 partenariats actifs entre collectivités locales françaises et sénégalaises

- Depuis 1996, quatre enveloppes budgétaires du Fonds Social Développement (FSD) ont été mises en place au Sénégal, pour un montant total de 5,5 M€ (3,6 milliards de FCFA). Elles ont permis le financement de 135 projets pour un montant moyen de 40 218 €, et l’appui de 112 acteurs (Associations, ONG et Collectivités locales)

- LeProgramme d’Appui aux Initiatives de Solidarité pour le Développement a été lancé en juillet 2009 pour un montant de 9 millions d’euros (6 milliards de FCFA) pour la période 2009-2012. Environ 25 000 ressortissants sénégalais établis en France, à titre individuel ou constitués en association, sont impliqués dans le projet. 131 infrastructures ont été réalisées avec une participation financière des ressortissants à hauteur de 30 % ;

- Au 1er septembre 2015, 29 experts techniques bilatéraux travaillent au Sénégal, dont 2 volontaires internationaux ;

- 150 bourses (étudiants et doctorants sénégalais) en moyenne sont accordées par an sur une enveloppe de 700 000 € (460 millions de FCFA).

L’ACTION CULTURELLE, la francophonie et l’enseignement du français

Le réseau culturel et linguistique français au Sénégal et en Gambie est placé sous sa tutelle du SCAC.
JPEG

LA GESTION DU RESEAU D’ECOLES à programme français

Le réseau des établissements à programme français du Sénégal et de Gambie est composé de 14 établissements dont 9 à Dakar, ce qui permet une scolarisation au plus près du domicile, les différents établissements offrant une qualité d’enseignement comparable. Ce réseau a permis la scolarisation de près de 7000 élèves en 2014-2015 dans les principales villes du Sénégal et à Banjul (3725 Français, 2 223 Sénégalais et 961 étrangers tiers).

JPEG

Le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) supervise le réseau des établissements français en lien constant avec l’AEFE. Il veille au bon fonctionnement des établissements et à la mise en œuvre de la politique éducative définie par le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI), dans le cadre de l’homologation pédagogique des établissements par le Ministère de l’Education Nationale. Le SCAC organise la campagne d’admission des élèves et procède à l’affectation des élèves.

COORDONNEES DU SCAC

Chef du SCAC, directeur de l’Institut français du Sénégal :
M. Olivier Boasson

Service de Coopération et d’Action Culturelle
Ambassade de France au Sénégal
1, rue El Hadji Amadou Assane Ndoye
BP 2014 DAKAR
tel : 338 395 100
fax : 338 395 359

Dernière modification : 02/10/2015

Haut de page