Le Magistrat de Liaison

Magistrat nommé par un État sur la base d´un accord bilatéral ou multilatéral, il a pour mission de faciliter la coopération judiciaire.

Le magistrat de liaison a pour objectif premier d´augmenter la rapidité et l´efficacité de l´entraide judiciaire internationale, que ce soit en matière pénale ou en matière civile.

Il contribue également, par l´organisation et l´animation de formations et de séminaires, à l´échange d´informations sur les systèmes juridiques et judiciaires et leur fonctionnement. Il est dans sa zone de compétence l´interlocuteur privilégié des autorités judiciaires et du ministère de la Justice français.

La zone de compétence du magistrat de liaison en Afrique de l´Ouest s’étend au Burkina Faso, au Cap-Vert, en Guinée, au Mali, en Mauritanie et au Sénégal. La nature de cette zone du Sahel occidental et les besoins de coopération judiciaire qu’elle suscite orientent très fortement l’intervention du magistrat de liaison dans les domaines de la lutte contre le crime organisé et le terrorisme et lui imposent de fréquents déplacements.

Un autre magistrat de liaison en Afrique de l’Ouest et Centrale basé à Abidjan couvre les pays du Golfe de Guinée, de la Côte d’Ivoire au Cameroun, ainsi que le Niger et le Tchad.

Au Sénégal, c’est la Convention de coopération en matière judiciaire du 29 mars 1974 qui règlemente encore pour l’instant l’entraide judiciaire, l’exequatur des décisions en matière civile, sociale, commerciale et administrative, et l’extradition. Les conventions internationales thématiques signées par les deux Etats, sous l’égide des Nations unies notamment, peuvent aussi trouver à s’appliquer, en particulier dans le domaine de la criminalité transnationale organisée.

Le service est installé à l´ambassade de France à Dakar.

Contact :
1, rue El Hadji Amadou Assane Ndoye - Dakar
Tél. : 33 839 51 00

Dernière modification : 06/11/2019

Haut de page