Premier comité 2018 de financement projets aide au retour et à la réinsertion

Présidé par Dominique MENSAH, Directrice de la Représentation Sénégal, ce premier comité tenu le 15 février dans les locaux de l’OFII à Dakar a permis de statuer sur 8 dossiers de réinsertion par la création d’entreprise et 4 par l’emploi. La réunion de travail, systématiquement organisée en comité mixte franco sénégalais a été rehaussée par la participation de M. Abdourahmane KOITA, Consul Général du Sénégal à Bordeaux, ainsi que celle de M. Antoine MENDY, Vice Consul du Sénégal à Marseille, tous deux de passage à Dakar dans le cadre de leur activité professionnelle.

La Directrice a fait rappel des critères d’éligibilité au dispositif d’aide au retour volontaire et présenté les 3 niveaux d’aide. L’objectif étant de mettre au même niveau de connaissance le Consul et le vice Consul afin qu’ils puissent dans leur circonscription respective vulgariser les opportunités du dispositif auprès de leurs compatriotes sénégalais, ils ont pu échanger avec les bénéficiaires venus présenter leur projet de réinsertion. La Directrice a rappelé qu’en plus de la subvention, les accompagnements s’effectuent par des opérateurs techniques aguerris, sur une période de 12 mois, assurant des réinsertions pérennes. Le Consul de Bordeaux a amplement salué l’initiative de la France pour la mise en place de ce dispositif qui permet de revenir au Sénégal la tête haute pour participer au développement de son pays. Il a également souligné qu’une bonne politique de communication passe nécessairement par la construction d’une chaine de relais pour laquelle il s’engage activement pour la ville de Bordeaux, sa circonscription.

Les deux consuls qui ont magnifié l’ensemble du dispositif d’aide au retour volontaire qui comprend avant le départ de France un important entretien en Délégation Territoriale, soutenu à l’arrivée par un accompagnement des agents de la Représentation et d’un tutorat technique conséquent. Après avoir activement participé aux échanges avec les membres du comité et longuement questionné les différents bénéficiaires (jeunes diplômés et personnes en situation irrégulière en France), ils ont confirmé avoir été convaincus de la pertinence et de l’excellence du dispositif d’aide au retour volontaire, tant en termes d’accompagnement, que de financement.

Assurés du bon niveau d’accompagnement, ils se sont formellement engagés devant les membres du comité de financement des projets à massivement relayer, au niveau de leur consulat et de la diaspora sénégalaise, les informations relatives aux critères d’éligibilité et de mise en œuvre pour faciliter une meilleure communication et connaissance du dispositif retour, ceci dans l’objectif de participer, de manière significative, à augmenter le nombre des retours volontaires. La Directrice a de son côté incité les consuls à ne pas hésiter à se rapprocher des Délégations Territoriales afin de les inviter à venir dans les consulats présenter le dispositif aide au retour volontaire.

Pour ce premier comité de l’année 2018, ce sont 4 projets de réinsertion par l’emploi dont une signature de contrat à durée indéterminée et 3 projets de formation visant à faciliter l’employabilité qui ont été validés avec un financement de 10. 577 euros frais opérateurs inclus. Les membres du comité ont également accepté le financement
de 8 projets de réinsertion par la création d’entreprise, parmi lesquels deux agences de communication, une société de livraison de marchandises, deux restaurants, deux unités avicoles et une unité artisanale de pêche. l’OFII a engagé 39.555 euros pour les projets niveau 3 auquel il faut ajouter 9.259 euros de suivi technique (études faisabilité, formation et suivi des porteurs de projet sur 12 mois).

Dernière modification : 27/02/2018

Haut de page