Remise du prix La France s’engage

Discours de l’ambassadeur à l’occasion de la 2è édition du Prix International de la Fondation La France s’engage, mardi 3 novembre 2020.

Mesdames et Messieurs,
Cher amis,

C’est un grand plaisir pour moi d’être avec vous ce matin pour la remise du Prix international de la Fondation « La France s’engage ». C’est un plaisir redoublé car c’est la première fois, depuis plus de 8 mois qu’a commencé l’épidémie de Covid-19, que nous pouvons à nouveau organiser ce type d’événement au sein de l’Institut français.

Je veux, avant tout, remercier les partenaires ici présents, sans lesquels rien n’aurait pu se faire : Total, BNP Paris Bas, Sonatel, ONU Femmes, l’AFD, le Fonds Français MUSKOKA. Je veux aussi bien sûr saluer les lauréates, Sunulex et Apiafrique, qui portent deux très beaux projets.

Comme vous le savez, le programme « la France s’engage » a été lancé en 2014 et a ensuite été décliné à l’international afin d’accompagner des projets innovants et à fort impact social. Aujourd’hui, la Fondation « la France s’engage » représente ainsi une communauté forte de plus de 150 associations, ONG, fondations et entreprises lauréates.

Nous nous félicitons de cette initiative qui permet d’accompagner 5 lauréats internationaux chaque année. Pour cette édition, la Fondation a sélectionné 5 lauréats en provenance respectivement du Tchad, du Cameroun, du Burkina Faso et, pour deux d’entre eux, du Sénégal.

Nous nous réjouissons de la nomination de deux lauréates sénégalaises pour cette seconde édition, plus particulièrement centrée sur « le pouvoir d’agir des femmes », sur l’égalité de genre. Un axe qui s’inscrit pleinement dans les orientations françaises en faveur du développement et qui constitue l’une des grandes priorités du quinquennat pour l’action extérieure de la France

Nous encourageons en effet l’économie sociale et solidaire, l’engagement des acteurs de la société civile, l’entreprenariat des femmes et des jeunes. C’est l’une des priorités stratégiques des gouvernements sénégalais et français, telles qu’arrêtées par le Séminaire Intergouvernemental entre nos deux pays. Nous y valorisons ainsi la responsabilité sociétale et environnementale des entreprises.

Mesdames et Messieurs,

Les porteurs de projets se verront remettre une dotation de 20 000 €, soit un peu plus de 13 millions de FCFA chacun et bénéficieront d’un accompagnement qui sera mis en place de manière virtuelle à la rentrée prochaine par la Fondation et ses partenaires français.

Les projets portés par les lauréates ont été retenus, parmi beaucoup d’autres d’excellente facture, parce qu’ils s’inscrivent dans les enjeux transversaux des programmes de développement national du Sénégal afin de lutter contre toute forme d’inégalité et d’assurer une participation équitable au processus de développement.

Nous félicitions chaleureusement Madame Nafissatou Tine, Fondatrice et gérante de l’entreprise Sunulex pour son projet sur les « Clefs de compréhension des droits africains à destination des femmes ». Son projet est une plateforme visant à favoriser l’accès à une information juridique compréhensible en matière de droit pour les femmes.

Nous félicitons tout aussi chaleureusement Madame Gning Marina, PDG de l’entreprise Apiafrique pour son projet « Changeons les règles » et sa démarche innovante en faveur de l’hygiène féminine, plus particulièrement à destination des jeunes filles africaines.

Un grand bravo aux lauréates et à tous les participants à l’édition 2020 du concours de la Fondation « La France s’engage »./.

Dernière modification : 03/11/2020

Haut de page