Visite au Sénégal de Madame Martin Pinville du 27 au 28 mars 2017

Martine Pinville, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire a effectué une visite au Sénégal du 27 au 29 mars.

Madame Pinville est venue au Sénégal pour faire, comme elle l’avait annoncé lors de sa visite avec Manuel Valls à Dakar, fin d’année 2016, la promotion de l’économie solidaire et de l’artisanat d’art. Le concept d’Economie sociale et solidaire (ESS), porteur de développement, au nord comme au sud, désigne un ensemble d’entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations, ou fondations, dont le fonctionnement interne et les activités sont fondés sur un principe de solidarité et d’utilité sociale. Ces entreprises adoptent des modes de gestion démocratiques et participatifs. Elles encadrent strictement l’utilisation des bénéfices qu’elles réalisent : le profit individuel est proscrit et les résultats sont réinvestis. Il s’agit ainsi d’un secteur créateur d’emplois, de richesse pour le pays et de cohésion territoriale.

La Secrétaire d’Etat s’est d’abord rendue à Thiès afin de rencontrer différents acteurs : porteurs de projets et accompagnateurs évoluant dans l’ESS. Elle a visité le projet d’unité de fabrication de craies scolaires, SENCRAIE, tenu par un investisseur local. Une fabrique artisanale de craie qui a reçu un soutien de l’OFII et qui a permis de créer des emplois pour les jeunes de la région.
JPEG

Aujourd’hui, cette entreprise est en plein essor.

Martine Pinville a également été reçue à la Manufacture de Thiès pour une visite guidée, qui l’a emmené dans tous les ateliers de cette structure qui oeuvre pour la promotion de l’artisanat et forme de nombreux jeunes, notamment à la tapisserie et à la céramique. Les tapisseries de la Manufacture sont par ailleurs internationalement reconnues.
JPEG
Après un passage au centre de pré-traitement et de recyclage des déchets plastiques, PROPLAST, projet initié par Germaine Faye, qui porte une dimension environnementale et participe au développement de l’économie locale, Madame Pinville s’est arrêtée au village artisanal pour y découvrir le « projet Frères des Hommes ». Elle en a profité pour échanger avec des formateurs, des maitres-artisans ainsi que des élèves.

Pour clore ce premier jour, la Secrétaire d’Etat a été reçue à la Business School de l’Institut Africain de Management (IAM). Elle a assisté à un table ronde regroupant plusieurs acteurs de l’ESS, tels que MakeSense, la Sonatel ou encore Orange Money. Le débat a tourné autour des questions de formations dans le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire.
Au terme de cette journée marathon, la Secrétaire d’Etat a exprimé toute sa satisfaction et a insisté sur le fait que la France, par le biais de ses partenariats, appuiera le développement et la promotion de l’ESS et du savoir-faire de l’artisanat sénégalais.

Au matin du 28 mars, Martine Pinville a présidé la Cérémonie de remise des prix du Forum Jeunesse organisée par l’Ambassade de France en novembre 2016 sur le thème de l’économie sociale et solidaire. En novembre dernier, 90 jeunes sélectionnés après un appel à candidatures, ont participé à cet événement d’échanges entre entrepreneurs en devenir ou débutants. Trois d’entre eux ont eu le mérite d’être primés au regard de la qualité des projets portés :

Monsieur Idrissa Traoré a bénéficié d’une subvention de 5 000 euros (3.2789.785 Francs CFA) pour la mise en œuvre de son projet de Ferme intégrée à Bakel, dans une région particulièrement marquée par le chômage des jeunes. Cette subvention lui permettra d’aménager un système d’irrigation et de suivre plusieurs formations indispensables à la réussite de son projet.
Monsieur Thierno Souleymane AGNE et Monsieur Mohamadou SY ont tous deux reçu l’opportunité de suivre durant deux semaines un programme d’incubation avec des ateliers et des formations collectives adaptés à leurs projets au sein de la structure Bond’innov en Île-de-France, partenaire du CTIC à Dakar.
JPEG
Madame Pinville est ensuite passée au CTIC et à Jokkolabs (un incubateur d’entreprise), avant de s’entretenir avec le Premier Ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne et de repartir.
JPEG

Dernière modification : 29/03/2017

Haut de page