Economie et Développement

La France est le premier bailleur bilatéral du pays avec une annonce de 50 MEUR d’aide en mai 2018, tous instruments confondus. Une aide budgétaire générale de 5 MEUR a été décaissée fin 2018 et une deuxième aide de 2 M EUR (qui vient s’ajouter aux 50 M), est en cours d’instruction.

L’AFD a repris ses activités dans le pays en 2018 et devrait cofinancer un projet dans la sécurité alimentaire (riz) de 10 MEUR, avec le FIDA (Fonds International de Développement Agricole) et un projet de 16,5 MEUR dans l’eau urbaine en soutien à la NAWEC.

Les échanges commerciaux entre la France et la Gambie sont modestes, atteignant 8,1 M EUR en 2018. L’excédent commercial en faveur de la France s’établit à 7,7 MEUR, en hausse de 4,4% par rapport à 2017. La France reste un partenaire secondaire de la Gambie avec une part de marché de 0,6% des importations gambiennes, soit le 21ème fournisseur.

Notre présence en Gambie se résume aujourd’hui à quelques sociétés françaises, mais le pays offre des opportunités notamment dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures, du tourisme et de l’agriculture. Des entreprises françaises, en particulier implantées au Sénégal, ont exprimé leur intérêt pour le marché gambien, profitant de l’émergence de la « Nouvelle Gambie », de l’amélioration de la gouvernance et de la reprise économique en cours.

Pour plus d’informations : https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/GM

Dernière modification : 06/11/2019

Haut de page